beige

beige [ bɛʒ ] adj.
• 1220; o. i., p.-ê. de l'it. bombagia « coton »
De la couleur d'un brun très clair. 1. bis, 1. sable. Des gabardines beiges. Fards beige rosé. Un gris beige. grège. N. m. Un beau beige.

beige adjectif Brun très clair tirant sur le jaune : Un manteau beige. De la couleur de la laine qui n'a pas été blanchie. ● beige (difficultés) adjectif Orthographe On écrit : des manteaux beiges, mais des manteaux beige clair. Voir grammaire : adjectifs de couleur. ● beige (synonymes) adjectif Brun très clair tirant sur le jaune
Synonymes :
- bis
beige nom masculin Couleur beige : Un beige foncé.

beige
adj. Brun très clair.
|| n. m. Un beige clair.

⇒BEIGE, adj. et subst.
A.— Emploi adj.
1. [En parlant de la laine naturelle et de toute étoffe] Qui n'a reçu ni teinture, ni blanchiment. Drap, laine, serge beige (Ac. 1835-1932).
2. P. ext.
a) Couleur de la laine naturelle et de fibres textiles non teintes, entre le blanc cassé et le marron très clair. Un pardessus beige (Pt Lar. 1906, Lar. 20e) :
1. L'escalier, avec son tapis beige et sa rampe de fonte peinte en blanc, ne répondait en rien aux goûts de M. Ribert; ...
A. FRANCE, La Vie en fleur, 1922, p. 378.
2. Tout près de la baie entr'ouverte, une pèlerine beige de laine brute sur les épaules, seul et presque isolé, Gisors était assis devant un cocktail doux; ...
MALRAUX, La Condition humaine, 1933, p. 345.
b) Région. ,,On dit dans certaines provinces, du linge beige pour du linge tirant sur le jaune`` (LITTRÉ).
3. Au fig.
a) Péj. [En parlant du teint, de la chevelure] :
3. Il en a assez de sa bourgeoise, dit Bertha, une grassouillette avec des cheveux beige.
ARAGON, Les Beaux quartiers, 1936, p. 115.
4. Des jeunes filles en robes de distribution de prix s'alignaient sur la scène; une petite maigrichonne au teint beige s'approcha du micro et commença à chantonner en minaudant.
S. DE BEAUVOIR, Les Mandarins, 1954, p. 322.
Rem. Emploi inv. rare de l'adj. dans l'ex. 3.
b) Poét. [Avec une nuance de mélancolie] :
5. Les arbres les hommes les murs
Beiges comme l'air beige et beiges
Comme le souvenir s'émurent
Dans un monde couvert de neige
ARAGON, Le Crève-cœur, Les Amants séparés, 1941, p. 25.
B.— Emploi subst. Laine naturelle ou toute étoffe qui n'a reçu ni teinture ni blanchiment. Voici une belle beige (BESCH. 1845); voici une beige de bonne qualité (Lar. 19e) :
6. Page du milieu. — Costumes en drap et en beige pour petit garçon et petite fille de huit à dix ans.
MALLARMÉ, La Dernière mode, 1874, p. 707.
PRONONC. ET ORTH. :[]. Lar. 19e et Nouv. Lar. ill. enregistrent encore la forme bége : ,,Autre orthographe de beige.``
ÉTYMOL. ET HIST. — 1. Ca 1220 adj. bege « sans couleur [en gén. de la couleur de la laine naturelle, gris jaunâtre] » (G. DE COINCI, éd. Långfors, 134, 421 : Ici n'a point d'esmaiement : Assez, fait il, arai monstrance De paiement et d'acuitance. Tout me fesisses le sang bege Se je n'eüsse si boen plege), seulement chez G. de Coincy (T.-L.), attesté dep. Trév. 1752; 2. 1348 subst. baige « étoffe de couleur naturelle » (Compte, ch. des compt. de Dole, G 82, Arch. Doubs dans GDF. Compl. : .I. cote de baige banc), seulement au XIVe s. (GDF. Compl.), attesté dep. Ac. 1762.
Orig. obsc. L'hyp. d'un empr. à l'ital. bambagia « coton » (FEW t. 1, p. 299, REW3) suppose la perte par aphérèse de l'initiale bam-, qui n'est pas invraisemblable, les adj. de couleur étant souvent monosyllabiques : blanc, noir, gris, vair, jaune, rouge, etc. (cf. basin, réduction de bombasin et l'ital. bigio « gris beige » réduction de bombyceus). L'hyp. selon laquelle beige serait issu du lat. baeticus « de la Bétique, province du sud de l'Espagne », EWFS2 (cf. TLL, s.v. Baetis, 1678, 80 : Baeticarum lanarum et lacernae Baeticae), recevable du point de vue sém., fait difficulté du point de vue phonét., -ae- accentué en syll. libre aboutissant à --ié-, (TLL s.v., 1677, 62 relève au IIIe s. Beticum), et paraît difficilement compatible avec l'aire géogr. du mot, surtout attesté en Bourgogne et en Franche-Comté.
STAT. — Fréq. abs. littér. :84.

beige [bɛʒ] adj. et n.
ÉTYM. V. 1220; orig. incert., p.-ê. de l'ital. bombagia « coton » (→ Basin, bombasin), ou (selon Guiraud) du lat. bigus « double », par un dérivé non attesté, pour désigner un mélange de deux couleurs, comme bis.
1 De la couleur de la laine naturelle, d'un brun très clair (blanc cassé, gris jaunâtre). Bis, sable. || Des vêtements beiges.
0 Et c'est sur une scène muette que la lumière se rallume. Le décor est sensiblement le même : un couloir étroit, peint en brun foncé jusqu'à mi-hauteur, et, au-dessus, d'une teinte beige incertaine, qui recouvre aussi le plafond, très élevé.
A. Robbe-Grillet, Dans le labyrinthe, p. 101.
Une chevelure beige. || « Une petite maigrichonne au teint beige » (S. de Beauvoir).
tableau Désignations de couleurs.
2 N. m. Couleur approchant celle de la laine naturelle. || Un beau beige. || Un beige clair. || Une chemise d'un vilain beige, d'un beige sale. Beigeasse.
3 N. f. (1348). Techn. Laine naturelle, serge, drap n'ayant subi aucun traitement colorant. || Une beige de bonne qualité.
tableau Noms et types de tissus.
DÉR. Beigeasse, beigeâtre.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • beige — beige …   Deutsch Wörterbuch

  • beige — Adj sandfarben erw. fremd. Erkennbar fremd (19. Jh.) Entlehnung. Entlehnt aus frz. beige sandfarben; (bei Wolle:) ungefärbt, roh .    Ebenso nndl. beige, ne. beige, nschw. beige, nnorw. beige. Das französische Wort bezeichnet ursprünglich… …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • Beige — Saltar a navegación, búsqueda Beige Coordenadas de color HTML #F5DEB3 RGB (r,g,b)B (245, 245, 220) CMYK (c, m, y, k)C (0, 0, 10, 4) …   Wikipedia Español

  • Beige — (franz., spr. bǟsch ), naturfarbiger, oft jedoch melierter Damenkleiderstoff, mit 28 Ketten und 22 Schußfäden auf 1 cm. Garne: Kette u. Schuß Nr. 40 einfach Kammgarn. Bindung Köper 2/3. Beige …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Beige — 〈[be:ʒ] od. [bɛ:ʒ] n.; Gen.: ; Pl.: unz.〉 beige Farbe; einen Raum in Beige halten [Etym.: → beige] …   Lexikalische Deutsches Wörterbuch

  • beige — [ beıʒ ] adjective very pale brown in color: a beige jacket ╾ beige noun uncount …   Usage of the words and phrases in modern English

  • Beige — (American) The term in America for a cotton dress material, made of print or grandrelle yarns. Plain or 2 X 2 twill, and yams are in black and white, or grey if grandrelle, and if print the printing is in the sliver form. BEIGE (Colour) The… …   Dictionary of the English textile terms

  • Beige — Beige, n. [F.] Debeige. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Beige — Beige, ursprünglich ein gesprenkelt aussehendes, hellfarbiges Gewebe, das von Natur aus verschieden gefärbten Wollen hergestellt war (laine beige, ungefärbte Schafwolle); jetzt hellfarbige, gesprenkelt bedruckte Wollengewebe. (Vgl. D.R.P. Nr.… …   Lexikon der gesamten Technik

  • beige — /bɛʒ/ agg. fr. [etimo incerto], usato in ital. come agg. e s.m., invar. ■ agg. [di colore nocciola chiaro] ▶◀ ‖ avana, crema, ecrù, (lett.) falbo, fulvo, (lett.) lionato, nocciola, (lett.) sauro. ■ s.m. [colore nocciola chiaro] ▶◀ [➨ beige agg.] …   Enciclopedia Italiana

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.